Comment rénover le moteur d’un utilitaire ?

Connu pour être la pièce maîtresse d’un véhicule, le moteur d’un utilitaire nécessite d’être rénové de temps en temps. Il s’agit ici de nettoyer régulièrement votre moteur afin de rallonger sa durée de vie. Bien que ce soit une tâche facile à réaliser, il est primordial que le nettoyage soit fait selon certaines étapes.

Retirez les débris présents

Pour arriver à rénover convenablement votre moteur, vous devez le débarrasser de tous les débris que vous retrouverez sur lui à l’ouverture de votre capot. Vous retrouverez en effet dans le compartiment du moteur de votre utilitaire des herbes, des feuilles, des brindilles, de la poussière, etc. Il est très important de les retirer puisqu’ils peuvent être source de problème pour votre moteur. Nous vous recommandons de vous servir d’une paire de gants de protection pour éviter de vous blesser.

rénovation moteur utilitaire

Protégez et changez les pièces qui doivent l’être

Le compartiment du moteur est constitué de plusieurs pièces. En fonction de la durée d’utilisation, certaines pièces peuvent être endommagées. C’est généralement les pièces mécaniques qui sont les plus concernées ici. Prenez le temps de vérifier si toutes les pièces fonctionnent. Auquel cas procédez au changement de celles qui sont en mauvais état. Vous pouvez d’ailleurs vous en procurer en cliquant sur ce lien, un site de vente de pièces mécaniques.

Les pièces de rechange des moteurs Sofim sont notamment faciles à trouver sur le marché. Vous n’aurez ainsi pas de mal à trouver celles dont vous aurez besoin. En ce qui concerne les pièces qui doivent être protégées, il est possible qu’il y ait de faux contacts qui se créent et que des fusibles sautent.

Pour éviter que cela n’arrive, nous vous conseillons de sortir la batterie du moteur et de les nettoyer distinctement à l’extérieur. Pour y arriver, vous devez débrancher les bornes de la batterie. Nous vous conseillons également de couvrir tous les composants et les câbles exposés à l’aide d’une enveloppe en plastique. Il s’agit généralement du capuchon du distributeur, des bougies d’allumage, des fils lâches, etc.

Procédez au nettoyage

Pour le nettoyage de votre moteur, vous devez démonter les pièces du bloc moteur afin de bien les nettoyer. Vérifiez-les si elles n’ont pas de fissures, des signes d’usures avancés ou des défauts. Il est nécessaire que les pièces que vous réintégrerez dans le moteur soient adaptées à votre véhicule. Polissez avec soin les cylindres et nettoyez les bielles. Occupez-vous ensuite de la culasse en prenant le temps de vérifier qu’elle ne présente pas de fuite. Vous devez également graisser les canalisations et si vous devez remplacer les sièges ou les guides de soupapes, vous devrez faire appel à un rectifieur ou reconstructeur moteur afin de réusiner le siège pour obtenir une parfaite coaxialité, et étanchéité entre le siège et sa soupape, tout en ayant aussi un parfait jeu de fonctionnement entre le guide et la soupape. Il faut par la suite inspecter soigneusement l’arbre à cames avant de procéder à un nettoyage final.

À ce niveau, vous devez à nouveau nettoyer toutes les pièces du moteur avant de faire le remontage intégral de ce dernier. Une fois le remontage achevé, nous vous recommandons de faire tourner le moteur. Cela vous permettra de vous débarrasser de la graisse encore présente dans le moteur. Il est en effet plus facile de nettoyer la graisse lorsqu’elle est chaude. Cependant, étant donné qu’il n’est pas recommandé de procéder au nettoyage d’un moteur chaud, il vaut mieux attendre la dernière étape pour le chauffer.

0 Comments

Leave a comment